Mobile nav

Truelle destin!
... une sueur d'espoir

lundi 7 janvier, 13h30 (option)
mardi 8 janvier, 10h et 13h30
vendredi 11 janvier, 10h (option)

Durée : 45 minutes
P.A.F. : 5€
Espace Théâtre
Dossier d’accompagnement
Rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation

Mention pour la pertinence du propos et la qualité artistique aux Rencontres Théâtre jeune public de Huy 2017

Priorité aux 1e, 2e et 3e secondaires

par la Cie En Chantier

mise en scène : Sarah Gaillet

de et avec François Berardino et Olivier Luppens

Les Thèmes
Migration, amitié, transmission, travail, duo comique, burlesque, préjugés, acrobaties

 

Le spectacle vu par la presse

La compagnie En chantier(s) a beau manier du gyproc, son spectacle a la noblesse des pierres de taille. On peut travailler à la truelle et livrer un ouvrage ciselé. Si François Berardino et Olivier Luppens manient avec brio la taloche de plâtrier et autres mortiers, c’est que la construction, ça les connaît. L’idée du spectacle est partie d’une réflexion de mon grand-père, se souvient Olivier Luppens. Quand je lui parlais de mon métier, il ne comprenait pas. Il me disait : Tu as appris la plomberie, tu sais carreler, tu as de l’or dans les mains ! Pourquoi tu fais comédien ?

«De l’or dans les mains» : ce sera le premier titre du spectacle, alors que le duo étrenne le spectacle en théâtre de rue [...] Nourris de leurs histoires familiales et d’exercices d’impro, ils créent ce spectacle à la Laurel et Hardy – un grand costaud et un petit freluquet –, duo clownesque qui n’en aborde pas moins des thèmes sérieux.

Tout commence avec Victor, homme robuste qui aime le travail bien fait. Sous le portrait de son grand-père, qui lui a tout appris, il gère un chantier aussi propre que sa blanche tenue d’artisan. Seulement voilà, un jour, sous une bâche, il découvre un immigré clandestin aux mains aussi noires que ses sombres habits de fortune. Prêt à tout pour obtenir un peu de travail auprès du charpenté Victor, il s’active sur les échafaudages et dans les sacs de plâtre mais foire tout ce qu’il touche. [...]
Catherine Makereel, Le Soir.