Coup fatal

Catégorie
Théâtre
Durée
1h45
Espace
théâtre
production : KVS et les Ballets C de la B
coproduction : Théâtre National de Chaillot, Holland Festival (Amsterdam), Festival d’Avignon, Theater im Pfalzbau (Ludwigshafen), TorinoDanza, Opéra de Lille, Wiener Festwochen
avec l’appui de la Ville de Bruxelles, de la Ville de Gand, Brussels Hoofdstedelijk Gewest, Vlaamse Gemeenschapscommissie, de la Province de la Flandre-Orientale, des Autorités Flamandes
d’après une idée de Serge Kakudji
et Paul Kerstens
contre-ténor : Serge Kakudji
chef d’orchestre : Rodriguez Vangama
direction artistique : Alain Platel
direction musicale : Fabrizio Cassol
compositions : Rodriguez Vangama, Fabrizio Cassol et Coup Fatal d’après Händel, Vivaldi, Bach, Monteverdi, Gluck
avec Russel Tshiebua (backing vocals), Bule Mpanya (backing vocals), Rodriguez Vangama (guitare électrique, balaphon), Costa Pinto (guitare acoustique), Bouton Kalanda (likembe), Erick Ngoya (likembe), Silva Makengo (likembe), Tister Ikomo (xylophone), Deb’s Bukaka (balaphon), Cédrick Buya (percussion), Jean- Marie Matoko (percussion), 36 Seke (percussion)


Tarifs
Entrée : 25€
Abonnement : 2 crédits


Fatale attraction

”Coup fatal” se joue à guichets fermés partout où il est programmé. Evénement du ”in” d’Avignon en 2014. Londres, Berlin, Bruxelles, Anvers... Partout, le public debout, la larme à l’œil, pour applaudir ce projet hybride, décalé, pour tout dire improbable.

Présentation par Renan Benyamina (avril 2014)

Donner à interpréter le répertoire baroque à des musiciens de Kinshasa (musiciens traditionnels, de danse populaire, jazzmen), voilà une idée singulière qui n’étonnera pourtant pas les spectateurs habitués des spectacles d’Alain Platel. Dans vsprs et dans pitié !, il dénuait déjà des airs de Monteverdi et de Bach de leurs oripeaux sacrés, pour en extraire une énergie plus directe, familière, propice à l’expérimentation d’une danse métissée. C’est précisément à l’issue de la tournée de pitié ! que le contre-ténor Serge Kakudji, soutenu par le Théâtre royal flamand de Bruxelles, a l’idée de partager des arias d’opéra avec des musiciens congolais. Un atelier se met en place dans la capitale de la République Démocratique du Congo, où l’on passe le répertoire baroque européen au tamis de la culture musicale du pays. Fabrizio Cassol rejoint rapidement le projet, suivi par Alain Platel. Coup fatal est avant tout un concert, conçu au fil d’allers-retours, de rencontres et de croisements. C’est aussi l’expression d’une joie qui nargue la mort et la violence, figurées sur le plateau par un rideau de douilles en arrière- plan. Une joie, surgissant à l’intersection de la révélation – le coup de foudre – et de la fatalité, qu’Alain Platel avait à coeur de partager, comme un message plus puissant que les régulières manifestations de peine et de compassion.

Bios des concepteurs du projet

À sept ans, Serge Kakudji intègre un choeur d’enfants à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. Adolescent, il participe à de nombreux stages artistiques et rencontre Faustin Linyekula, chorégraphe originaire de Kisangani. Il rejoint l’équipe de la pièce Dinozord, jouée au Festival d’Avignon en 2007. À cette occasion, il rencontre la soprano Laura Claycomb qui le conseille, et l’équipe du KVS - Théâtre royal flamand de Bruxelles -, qui depuis lors l’accompagne. En 2008 et 2009, il est interprète dans le spectacle pitié ! d’Alain Platel et Fabrizio Cassol, qu’il retrouve aujourd’hui pour Coup fatal.
Saxophoniste de formation, Fabrizio Cassol s’est fait une spécialité des expériences musicales transculturelles, connectant des langages artistiques différents. En 1992, il forme l’ensemble Aka Moon et entame une série de voyages d’études. Ses rencontres se transforment parfois en véritables collaborations, comme avec Luc Bondy, l’ensemble Ictus, Anne Teresa De Keersmaeker, TG Stan... Avec Alain Platel, il cosigne vsprs et pitié ! revisitant les Vêpres à la Vierge de Monteverdi et La Passion selon Saint Matthieu de Bach.
Photographie Chris Van der Burght
Rodriguez Vangama est artiste musicien, né à Kinshasa. Guitariste de grande renommée, il est fortement sollicité pour ses talents de musicien, arrangeur ou producteur par des pointures comme Papa Wemba, Werrason, Jean Goubald et Monik Tenday. Il joue également dans le groupe de jazz J’Affrozz et a travaillé avec des artistes tels que Pierre Vaiana et Baloji, notamment pour l’enregistrement de son album Kinshasa Succursale. Rodriguez a beaucoup tourné avec Lexxus Legal en Afrique et en Europe. Avec son groupe Les Salopards, il mélange la musique populaire congolaise avec des éléments de jazz et de rock. Leur premier album, Niveau Zéro, sort en 2014.
Orthopédagogue de formation, Alain Platel révèle les beautés des corps, particulièrement lorsqu’ils paraissent tordus, vieillis, abîmés ; il y puise les angles et les formes d’une expression toujours renouvelée. Danse théâtrale ou bien théâtre singulièrement incarné, son art met au centre des humains en mouvement, éprouvant leurs limites, leurs potentialités et leurs capacités d’être ensemble. Ce plaisir de la communauté donne son énergie aux ballets C de la B, collectif artistique aux allures de famille perpétuellement recomposée dont Alain Platel est probablement le pilier depuis la création, en 1984, de ”Stabat Mater”, sur la musique de Scarlatti. Musique baroque, déjà fil rouge d’une oeuvre généreuse, préoccupée par toutes les formes de misère et de souffrance auxquelles elle oppose la joie et la dignité.

 

 

A voir prochainement


Réversible

Le vendredi 20 octobre 2017 à 20:30


Réversible

Le samedi 21 octobre 2017 à 20:30


On The Road ...A

Le mardi 24 octobre 2017 à 20:30


Merci pour la pluie

Le mardi 24 octobre 2017 à 19:30