On ne sait pas très bien où se situe la vérité, comme s’il pouvait y avoir plusieurs points de vue sur la même situation
    Sébastien Thiéry

    Ramsès II

    Jeudi 1 avril, 13h

    Durée : 1h40
    P.A.F. : 10€
    Espace Théâtre
    Dossier d’accompagnement
    Public : à partir de la 4e secondaire

    de Sébastien Thiéry

    par la Comédie de Bruxelles

    mise en scène Daniel Hanssens

    avec Daniel Hanssens, Laurence D’Amelio, Clément Manuel et Inès Dubuisson

    Une absence mystérieuse

    De la comédie la plus folle au thriller le plus déroutant, la nouvelle pièce de Sébastien Thiéry surprend du début à la fin.

    Jean et Elisabeth s’apprêtent à recevoir leur fille et son mari dans leur maison de campagne. Bénédicte et Matthieu, qui rentrent d’un voyage en Egypte, sont donc attendus pour le dîner... Mais le mari arrive seul. Pourquoi sa femme n’est-elle pas avec lui ? Matthieu, qui a un comportement très étrange, est incapable d’expliquer l’absence de sa femme. Où est Bénédicte ? Qu’a-t-il à cacher ? Pourquoi cette famille, qui semblait aussi indestructible que la pyramide de Khéops, s’effondre-t-elle brutalement ? Les grandes constructions, aussi solides soient-elles, gardent quelquefois leur part de mystère...

    Comédie excentrique

    Déroutant et unique, passé maître dans l’art de la rupture de ton, l’auteur de L’Origine du monde et de Momo aime faire sauter les digues, celles de la raison et des histoires courues d’avance. Avec Ramsès II, il convoque à nouveau avec un plaisir non dissimulé tous ses vieux démons, laissant le spectateur dans un malaise jouissif. Dans le monde du facétieux Sébastien Thiéry, on sait souvent comment les répliques commencent, mais on ne sait que rarement si elles finiront en un grand éclat de rire ou en un effroi glaçant. Il se sert de la folie, non pas pour elle-même mais pour les réactions qu’elle peut engendrer, tout en gardant le plus important à l’esprit : faire rire !

    Haletante et dérangeante, cette pièce s’avère aussi drôle que son sujet est glaçant, quelque part entre le vaudeville et... le thriller.