Mobile nav

Face aux bombes, la bibliothèque est leur forteresse dérobée. Les livres, leurs armes d'instruction massive.

Daraya

Mardi 11 février, 13h30

Durée : 1h (+ rencontre)
P.A.F. : 5€
Espace petit Théâtre
Dossier d’accompagnement
Public : à partir de la 3e secondaire
En collaboration avec la Bibliothèque communale d’Arlon

d’après l’ouvrage Les Passeurs de livres de Daraya
de Delphine Minoui(éditions du Seuil)
adaptation : Pierre Richards et Philippe Léonard
par Foule Théâtre
scénographie et costume : Catherine Somers
musique : Philippe Morino et Juliette Richards
texte voix off : Rania Ameen Ghanoun
régie : Luc Jouniaux ou
Karl Autrique
avec Philippe Léonard

Par crainte de représailles, ce musée de papier serait maintenu au plus grand secret. Il n'aurait ni nom ni enseigne. Un espace souterrain, à l'abri des radars et des obus, où se retrouveraient petits et grands lecteurs. La lecture comme refuge. Une page ouverte sur le monde lorsque toutes les portes sont cadenassées.

Coup de coeur de la presse aux Rencontres Théâtre Jeune public de Huy 2018.

Au départ d’un fait authentique, l’organisation d’une bibliothèque clandestine dans une ville assiégée de Syrie, le spectacle relate cette incroyable initiative de jeunes qui ont bravé par les mots toute la laideur de la guerre.
Avec urgence, au fil de sa lecture, le comédien transmet à son tour l’audace et l’humanité de ce magnifique acte de de résistance. Des portraits se dessinent, des liens se tissent, des voix se font enfin entendre. Le spectacle du Foule Théâtre est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.
Une forme épurée pour un spectacle à pistes multiples.

C’est en Syrie que nous emmène Philippe Léonard (Foule Théâtre) pour une odyssée in4me qui parle de guerre et de résistance : Daraya. Point de départ : Les passeurs de livres de Daraya, un ouvrage de Delphine Minoui. De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya subit les bombardements acharnés de Bachar al- Assad. Face à ceWe violence, une quarantaine de jeunes syriens fait le pari insolite d’exhumer des milliers d’ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine. A ce récit véridique dont il nous lit quelques passages, le comédien mêle les souvenirs personnels d’un voyage en Syrie, sac à dos, quand le pays était en paix et ses habitants des hôtes accueillants. Une belle ode, toute en sobriété, à la liberté, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.
Dominique Mussche, RTBF.

;;