Mobile nav

Méfiez-vous des rêves de jeunesse, écrivait Goethe, ils finissent toujours par se réaliser.

Juke-box opéra

mardi 8 octobre, 13h30 - ANNULE

Durée : 1h30 (+ rencontre) 
P.A.F. : 5€
Espace Théâtre (400 places)
Dossier d’accompagnement
Public : à partir de la 5e secondaire

de Paul Pourveur et Julie Mossay

par la Compagnie Pop-Up, le Théâtre Le Public,
le Théâtre de Liège et le Palais des Beaux-Arts de Charleroi
réalisation : Axel De Booseré et Maggy Jacot


avec Julie Mossay (jeu et chant) et, en alternance, Didier de Neck et Christian Crahay (jeu),
François-Michel Van der Rest et Didier Colfs (jeu), Johan Dupont ou Fabian Fiorini (piano)

création lumières : Gérard Maraite

création son : François Joinville

régie : Renaud Minet

Parcours de vie insolite entre les frites et le chant lyrique.
 Une invitation sensible à respecter sa passion sans renier ses origines, à sabrer dans l’élitisme de l’opéra tout en appréciant ses grands airs, à se battre hors des sentiers tracés et créer son propre chemin de vie.  

Issue de deux générations de frituriers, la petite Julie était prédestinée à régner sur une de nos fiertés nationales. Cependant, frondeuse mais pas ingrate pour autant, la gamine découvre par hasard et par Mozart l’univers de l’opéra et s’en éprend.

Et nous voilà parti sur la route de sa biographie turbulente faite de grands écarts, entre concours Reine Elisabeth et bouchées à la reine, entre hamburger et Schubert. C’est avec une infinie finesse que ce spectacle de théâtre musical emmène le mélomane autant que le néophyte et ôte les voiles apparemment hermétiques de l’opéra.

Cette ode à l’écoute de son coeur, au respect de sa passion, à la transgression sociale et au courage que nécessitent les creux de vagues constitue un exemplaire pied de nez au cadre déterminé de la destinée. Ce touchant parcours de la combattante, peuplé de personnages picaresques et de situations rocambolesques, est porté avec brio par le franc talent de Julie
Mossay en personne, d’un pianiste- compositeur de génie, d’acteurs polymorphes époustouflants et d’une mise en scène sensible et efficace.

Avec une présence joyeuse et charismatique, la chanteuse construit un pont improbable entre deux mondes qui ne se croisent jamais passant sans complexe de Whitney Houston à La Flûte enchantée, de Balavoine à Puccini, d’Abba à Schubert de The Eye of the Tiger à Carmen. Accompagnée par l’excellent et pince-sans-rire Johan Dupont au piano, Julie Mossay se confie aussi sur les coulisses du monde cruel et compétitif qu’est l’opéra. Des coulisses savamment sculptées par la mise en scène d’Axel de Booseré et Maggy Jacot qui découpe la scène de rideaux semi transparents tout en rythmant les anecdotes et tours de chant.
Catherine Makereel, Le Soir

;;