La saison se termine quand les beaux jours pointent timidement leurs rayons de printemps. Restent dans nos cœurs et nos mémoires les moments qui nous ont marqués et que l’on retrouve parfois dans ces pages.

Déjà, il nous faut repartir tous conquérir de nouveaux territoires et inventer de nouvelles frontières. C’est le défi auquel nous nous soumettons chaque année, avec plaisir. Notre bonheur est votre réponse et votre participation.

A peine ouvrons-nous les inscriptions aux ateliers et aux stages qu’ils se remplissent. Nous n’arrivons pas à soutenir la demande en matinées scolaires. Nos soirées sont un espace où circule un vent de liberté, d’humour, d’audace, d’émotion et d’intelligence pour tous.

Nous peaufinons la saison à venir ! En voici quelques extraits.

Le cirque : c’est le retour des 7 doigts de la main, cette compagnie complice que nous accueillons régulièrement depuis 2003. Reversible, leur dernier spectacle, créé à Montréal en novembre 2016, renouvelle le langage du cirque, sublimé par sa rencontre avec la musique, la danse et le théâtre. Du Québec, également, le duo acrobatico-comique des Foutoukours, à découvrir en famille !

Le théâtre : un ovni réjouissant, Blockbuster, un mélange en continu de plans de films américains à des fins parodiques où la voix des acteurs est remplacée par celles des comédiens sur scène qui assurent le doublage, les bruitages et la musique. Du grand art au service d’une performance où l’humour se conçoit comme un instrument de contestation ! Impressionnant !

L’humour : des retrouvailles avec Olivier de Benoist, Caroline Vigneaux, Véronique Gallo e.a.

Pour les nostalgiques d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, il y aura un spectacle de Michel Drucker qui raconte avec des extraits vidéo les anecdotes les plus drôles, les plus surprenantes, les plus détonantes de sa longue carrière. On se rappelle cette émission où il présente Serge Gainsbourg à Whitney Houston.

Si vous faites partie des fidèles de Marc Ysaye et de Mister Cover - A Rock’n’Roll Hits Story a été présenté cinq fois à guichets fermés ces deux dernières saisons -, vous ne manquerez pas, avec les mêmes protagonistes, Beatles vs Rolling Stones.

La suite du programme, le vendredi 15 septembre à 19h. Le rendez-vous festif de la rentrée à ne pas manquer.

Fernand Houdart
Directeur



Piaf


Tarifs
entrée : 25 €
abonnement : 2 crédits

chorégraphie : Igor Dobrovolskiy
avec Stéphane Audet, Segly Diytanov, Yuriko Diyanova, Eldiyar Daniyarov, Olga Petiteau, Peter Lancksweerdt




Après Amadeus, Le Fantôme de l’opéra et Don Juan, nous accueillons le Ballet-Théâtre Atlantique du Canada avec un hommage à une figure emblématique de la chanson française : Edith Piaf. Igor Dobrovolskiy, son directeur artistique et chorégraphe, formé à la grande tradition du ballet russe, a fait de cette compagnie un ensemble qui déploie une grande profondeur d’interprétation basée sur une technique brillante. La technique classique est ici le point d’ancrage d’un vocabulaire dansé expressif, intensément dramatique, s’articulant dans de puissantes structures lyriques qui sondent ici la condition humaine.

Piaf : une tragédie de l’amour
Abandonnée par sa mère à sa naissance, élevée par sa grand-mère dans un bordel, encouragée à chanter par son père qui est amuseur public, Piaf sera toujours une petite fille en recherche d’amour. Le ballet créé par Igor Dobrovolskiy se saisit de la toute puissance de la danse pour illustrer le récit. La performance des six interprètes, accompagnée par les chansons de Piaf et les œuvres de compositeurs comme Fauré, Chopin et Beethoven, nous emportent sans misérabilisme dans cette vie marquée par les drames, les moments de bonheur et d’amour. Après la gloire, il y a les amours perdues, le compagnonnage avec la drogue et l’alcool, les forces qui s’effacent et un final magistral en forme d’hommage ultime sur Non, je ne regrette rien.

A voir prochainement