Mobile nav

Correspondances

Ah ! le joli mois de juin qui nous fait déjà rêver aux vacances. La saison à peine terminée avec Machiavel, nous embarquons sans délai pour une nouvelle destination. Les étapes définitives de ce voyage seront révélées le vendredi 14 septembre à 19h.

Comment va-t-elle dialoguer avec la précédente, cette nouvelle saison ? Nous pensons à ces moments forts comme Blockbuster qui phase un discours économique critique avec des séquences cultissimes du cinéma américain. Autre otni (objet théâtral non identifié) de la saison passée : La convivialité ! Faire d’un propos sur les bizarreries orthographiques de la langue française un spectacle passionnant et intelligent, qui s’exporte partout en francophonie, mérite qu’on s’incline devant le talent de deux agrégés improvisés en comédiens. Un opus 2 est en préparation pour notre plus grand plaisir tant la langue française est riche en absurdités. Ces spectacles, par leur originalité et leur attractivité, signalent la qualité des créateurs belges. Partager ces moments est un peu la raison pour laquelle nous faisons ce métier.

Nous aimons ce mot de correspondance qui renvoie à l’intimité de la conversation épistolaire en passe de se perdre devant la position dominante des réseaux sociaux. C’est presque devenu une posture suspecte de le revendiquer. Et, pourtant, nous voulons maintenir une forme de correspondance avec le public, de contact direct, physique, hors de tout effet marketing. La singularité de cette relation est pareille à celle qui se joue dans un théâtre où des hommes s’adressent directement à d’autres hommes, où la parole vraie, sans effets spéciaux, sans trucage, sans manipulation circule.

A quoi correspondra la saison prochaine ? Nous vous parlerons de tous les spectacles découvertes le 14 septembre. Mais quelques belles surprises vous attendent et pour lesquelles point n’est besoin de longues explications. Benjamin Biolay, Christophe, Nolwenn Leroy, les Australiens de Circa, le Ballet-Théâtre Atlantique du Canada avec Carmen, les Québécois de Cas Public avec Cendrillon... Du théâtre, de l’humour et des spectacles ”A voir en famille” pour tous les âges !

Au plaisir de vous retrouver à la rentrée.

Fernand Houdart Directeur




Catégorie
Musique
Durée
2h30
Espace
théâtre

Tarifs
entrée : 10 €
hors abonnement
Entracte
oui


avec Marc Lelangue,
Stéphane Wertz,
André Vandomber,
Kieran Fahy,
Heinrich Novak-Dobro,
Roberto Dalla Vechia,
Aurélie Dorzée,
André Klenes,
Alex Furnelle,
Thierry Crommen,
Elsa Grégoire,
Jacques Pirotton,
Jean-Pierre Woos,...



Le "Stage International de Musique Acoustique de Virton" a vu le jour en 1985, créé par Jacques Cornerotte, Philippe Waltzing et Jean-Marie Giltarie, tous trois passionnés d’instruments acoustiques à cordes pincées, après une rencontre fortuite avec le guitariste belge, désormais célèbre, Jacques Stotzem. A l’époque, un seul style : le fingerpicking à la guitare et une quinzaine d’élèves de Belgique, France et Allemagne. Les années suivantes, Jacques Stotzem propose pour développer le stage des amis musiciens dont Thierry Crommen à l’harmonica, Phil Corthouts pour le banjo et la mandoline. L’aventure musicale prend le large ! Actuellement, le stage comporte 14 ateliers autour de 8 instruments acoustiques et du chant.En moyenne,125 élèves de 10 nationalités différentes y participent, non seulement pour l’étude, mais aussi pour l’ambiance unique qui règne tout au long de la semaine.
A l’occasion du trentième anniversaire du "Stage International de Musique Acoustique de Virton", La Maison de la Culture offre une scène aux musiciens aujourd’hui connus et reconnus ainsi qu’à leurs élèves pour une soirée unique dont la mise en scène, la distribution des artistes, la participation des stagiaires seront définies lors des répétitions précédant le concert.

A voir prochainement