Juke-Box Opéra




Tarifs
entrée: 15 €
abonnement: 1 crédit

de Paul Pourveur et Julie Mossay

par la Compagnie Pop-Up,

le Théâtre Le Public,


le Théâtre de Liège

et le Palais des Beaux-Arts de Charleroi


réalisation : Axel De Booseré et Maggy Jacot



avec Julie Mossay (jeu et chant)

et en alternance Didier de Neck

et Christian Crahay (jeu),

François-Michel Van der Rest

et Didier Colfs (jeu),

Johan Dupont

ou Fabian Fiorini (piano




De Sandra Kim à Mozart !

Issue de deux générations de frituriers, la petite Julie était prédestinée à régner sur une armada de bâtonnets de pommes de terre à chair farineuse, dorés à souhait et qualifiés de fierté nationale. Car le père Mossay, entrepreneur déluré et grand défenseur de la frite artisanale, investit dans la cuve de cuisson et la plaque chauffante dernier cri. Et ça lui réussit ! Cependant, frondeuse mais pas ingrate pour autant, la gamine découvre par hasard et par Mozart l’univers de l’Opéra et s’en éprend.

Et nous voilà parti sur la route de sa biographie turbulente faite de grands écarts entre les snacks Woopy et Puccini, entre concours Reine Elisabeth et bouchées à la reine, entre hamburger et Schubert, entre Haendel et fricadelle. C’est avec une infinie finesse que ce spectacle de théâtre musical emmène le mélomane autant que le néophyte et ôte les voiles apparemment hermétiques de l’opéra. Mais c’est sans parler du message fort et optimiste qu’il transmet, denrée rare dans ce sombre début de XXIe siècle.

Cette ode à l’écoute de son cœur, au respect de sa passion, à la transgression sociale et au courage que nécessitent les creux de vagues, constitue un exemplaire pied de nez au cadre déterminé de la destinée. Ce divertissant, tendre et touchant parcours de la combattante, peuplé de personnages picaresques et de situations rocambolesques, est porté avec brio par le franc talent de Julie Mossay en personne, d’un pianiste-compositeur de génie, d’acteurs polymorphes époustouflants et d’une mise en scène sensible et efficace.