Théâtre - théâtre gestuel

Truelle destin ! une sueur d'espoir...

dès 8 ans
3ème et 6ème primaire

JANVIER 2019
mercredi 9, 10h
jeudi 10, 10h et 14h

espace théâtre
2 comédiens
jauge : 250
durée 45’

Dossier pédagogique de la Cie ICI

Cie en Chantiers / avec François Berardino et Olivier Luppens / regard intérieur : Sarah Gaillet

 

Synopsis poétique
Un travailleur installé face à un clandestin, sédentaire face au nomade. C’est le choc de deux mondes qui n’ont pour langue commune que le travail et l’action. Sous vos yeux, s’édifient en parallèle la construction d’un lien entre les deux hommes, et celle, concrète, d’un échafaudage comme « maison éphémère ».

Ciccio aux mains noires retrouve Victor aux mains blanches.
 Deux solitudes que même la langue sépare. Pourtant on a parfois besoin d’autre chose que du produit de ses mains, non ?
Sur l’île en chantier, Robinson attend son Vendredi pour finir la semaine et souffler un peu...

Une sueur d’espoir
Victor l’entrepreneur arrive sur son chantier et découvre sous une bâche un petit homme vêtu de noir, endormi: Ciccio l’émigré clandestin.
Faire se rencontrer un homme qui n’a que le travail pour langage et un émigré volubile qui cherche à s’intégrer à tout prix est un choix inspiré de l’histoire personnelle des comédiens : un grand-père belge carreleur et un père italien enduiseur.
Ils ont choisi de repasser sur leurs propres traces, creusant le sillon de leurs origines, ouvrant leurs boîtes à outils familiales pour re-jouer ce qui fait du Belge et de l’Italien des frères de maçonnerie et des bâtisseurs dans l’âme. Le rejeu c’est leur style : le travail manuel au service d’un théâtre gestuel.
C’est la petite histoire dans la grande, celle d’un travailleur installé face à un primo-arrivant exsangue : deux mondes qui n’ont a priori pour langue commune que le travail et l’action. Là vont s’édifier, en parallèle, un contrat moral entre deux Hommes, et un échafaudage, aussi concret qu’éphémère, pour les abriter.

La Compagnie En Chantier(s), à travers 3 créations
– Une brique dans le ventre, De l’Or dans les Mains, Truelle Destin !...une sueur d’espoir – aborde la thématique du travail avec humour et profondeur.
Un théâtre du réel, où le burlesque habille l’intimité,
où le geste et les situations visuelles fortes donnent des clefs pour passer des larmes au rire.

ON EN PARLE

THEATRE SOCIETAL
Comment conscientiser les jeunes (et moins jeunes) aux problèmes économiques et sociétaux et les inviter à dépasser leurs préjugés ? Emprunter quelques éléments dans un vrai chantier : un échafaudage, deux brouettes, trois planches, cinq cônes, une dizaine de briques, un peu de sable et d’eau.
Choisir un duo de comédiens issus de la rue, habités par la générosité, la simplicité et l’humour.
Assister à la rencontre entre Victor, entrepreneur indépendant baraqué et Ciccio, dandy artiste cherchant un travail. Tout les oppose, cela se voit et s’entend ! L’un, en marcel, perpétue la tradition familiale d’œuvrer dans le bâtiment. L’autre, en mocassins, a hérité du plaisir de lire et d’interpréter des œuvres littéraires. On ne s’ennuie pas une seconde, riant de bon cœur mais aussi ému jusqu’aux larmes.
Isabelle SPRIET Septembre 2017