Mobile nav

Portraits en deux séries

du vendredi 22 mars au dimanche 5 mai

Faces of Dust 

Magali Piette

Ces images sont issues d’un projet personnel qui me tient particulièrement à cœur! Ouvert à toutes, je demande aux participantes de préparer une texture, de préférence poudreuse, qui évoque un souvenir ou symbolise quelque chose pour elles pour l’intégrer dans le maquillage. Les clichés sont simples et les retouches minimes afin de conserver les caractéristiques de chacune et mettre en avant le regard... miroir de l’âme.

Attirée par les pinceaux et les couleurs depuis l’enfance, cet artiste originaire de Martelange explore, à l’adolescence plusieurs domaines tels que le graphisme, la publicité, la peinture et surtout la photographie argentique. Elle se lance ensuite dans un Baccalauréat en Photographie à l’Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc à Liège.

Quelques années plus tard, l’appel des pinceaux étant plus fort, Magali Piette suit une formation en maquillage artistique pour séance photo, cinéma et théâtre à l’Académie du Maquillage et de la Beauté Globale Annick Cayot à Liège et devient Make Up Artist. On retrouve ses réalisations dans divers magazines (Luxuriant Magazine, Dark Beauty, Le Vif Weekend...) et aussi dans différentes expositions à Liège et à Arlon. Elle participe également à trois reprises à la Lux Fashion Week d’Arlon ainsi qu’à plusieurs défilés et show coiffure.

Ses deux passions (photographie et maquillage artistique) se rejoignent dans cette série photographique.

 

n°0488-242345

France Paquay

Un travail de questionnement sur la génération du futur : allons-nous découvrir un nouveau monde, un monde étrange? Une nouvelle génération s’annonce. Robotique, vintage, futuriste, énigmatique, mystérieuse et quelque peu ruinée. Résultat d’une recherche sur le thème de l’effondrement et du déclin du commerce de proximité, ce travail tente de sensibiliser sur la constatation que l’époque du commerce de quartier est révolue. Que nous réserve la nouvelle ère ? Une société formatée, sans relation, renaît dans la vitrine d’un magasin désaffecté.

France Paquay obtient son diplôme de photographie à l’école supérieure des Arts de Saint-Luc à Liège en 2003. Elle porte un intérêt particulier au reportage social et aux portraits, liant étroitement dans ses travaux la nature humaine et les gens de la rue. Elle ne cherche pas à embellir la réalité, mais à la restituer et à l’accepter telle qu’elle est, avec toutes ses imperfections. Elle interroge le quotidien, la banalité... dans des relations intimistes. Ses travaux questionnent l’humain, le mouvement perpétuel et proposent un regard sur la transmission, le transgénérationnel.